maths@murviel-info.com

 Site anonymous 

TP tableur: TP Tableur

Et la correction dans 3 min:-)

Site anonymous. Il peut s'y trouver une progression, quelques cours, des archives de contrôles, de devoirs et des corrections, des ressources sur GéoGébra. Une page calcul mental permet de consolider les tables de multiplication et les techniques de calcul.

Les classes travaillent avec les livres et cahiers d'exercices iparcours. Ces ouvrages sont le prolongement des cahiers Mathenpoche élaborés par l'association Sesamath. De nombreux compléments audios, vidéos, d'auto-évaluation enrichissent les manuels et les cahiers d'exercices et permettent à tout élève de suivre, de revoir, de rattrapper et d'enrichir les notions étudiées en classe.

    Pour les élèves
    Pour tous
    Pour le prof
    La réforme 2016
  • Programmes 2008

C'est par l'éducation et l'élévation du niveau de compréhension que moins le peuple s'abandonne aux obscurantismes et comportements dogmatiques. Plus l'homme est instruit et raffiné, plus cela le rend sensible et ouvert aux autres.

L'idée que le savoir n'a plus d'importance est le plus grand mythe des pédagogues abusivement progressistes. La recherche menée ces cinquante dernières années par la psychologie cognitive montre clairement combien nous dépendons du savoir stocké dans la mémoire longue pour tous nos procédés mentaux.

Le problème avec les approches qui mettent l'enfant au centre des apprentissages, c'est que les élèves sont vite désorientés, ne comprennent pas les concepts fondamentaux et perdent du temps dans des digressions secondaires. On est allé au-delà de tout dans l'irrationnel qui consiste à demander à l'enfant ce qu'il veut apprendre et comment il veut l'apprendre. Ce qui est une absurdité métaphysique évidente.

L'école de l'empêchement de l'apprentissage traditionnel est une école visant à la soumission et à la destruction de l'intelligence collective et populaire.

Jean-Paul Brighelli : Tableau noir [51:22]
Débat : l'éducation - 03/05/2017 [05:42]
Qui veut tuer l'école - CNews 22/03/2017 [40'07"]
Le sytème scolaire de Franck Lepage [19'42"]
L'extraodinaire aventure du chiffre 1 [49'06"]

Aldous Huxley, auteur du Meilleur des mondes, en 1939 ou bien Serge Carfantan, philosophe et prof de philo, en 2007.

Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.

Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.

En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir